14.10.06

Bille dis bulle



Je ne suis rien
Au chemin du non être
J'ai croisé mon infini
L'ai lié à Lui

Je n'ai pas d'arme
Les pommes que je place sur ton chemin
Tu croques ou tu passes
Libre à toi où je te dis
Rongo~rongo ! vois ta source

Tes connaissances ne sont pas les miennes
Qui serais-je pour pousser ta barque
Ailleurs que vers ton profond
Plaquant des voies de chimères
Entre toi et l'univers

Quel est cet étrange pouvoir
Que tu me donnerais
Que tu recevrais en échange
En veux-tu vraiment ?

Je sais des chemins de l'être
Enrubannés à l'égo triomphant
Consécration des siècles de sang
Qui apportèrent notre présent

Tu cherches à bâtir des ponts de vain
Tu veux des mots où poser tes pieds
Des images où poser ton âme
Autant de voiles que tu te jettes
Ce que tu rassures n'est qu'illusion
Une façade à loger tes peurs
Où s'inscrivent tes mille questions
Tes mille réponses en miroir

Qui serais-je pour juger
Du parcours d'un inconnu
Quand bien noir brilleraient mille facettes ?
Si je perdais mes mots et mes images
Devant l'obstination de l'autre
Devant cet entêtement à l'âge incertain
C'est sur mon incapacité que je pleurerai
Sur la vanité de ma présence d'ici

Peut-être m'as-tu vu gravir
Cette montagne sans lieu
Ce ciel sans reflet
Où je rencontrai tant d'ilL
Juste avant Son'Eternité
Me crois-tu si pressé d'y retourner ?
Ma mort viendra bien assez vite

Le Royaume est ici et maintenant

Je garde mon désir pour Toi
Ce jour là où caressant Ta peau
Fleurira ce qui n'eut jamais lieu
Ailleurs que dans ce Magnifique
Imprimé d'aucune image

~ y !
:)
.

Oups !

Toi ma Reine
Je ne sais pas qui tu es
Es-tu deux ?
Es-tu trois ?
Plus encore ?
Est Tu Toi le sais-tu ?
Crois-tu mourir ?
As-tu peur de cela ?
Ou n'est-ce pas plutôt
Ce coquin d'égo ?
Ce gogo à pinpins
Malin qui fait
Kiffer mon lin
De tous les foins
Mille Sinturiens !

Quand tu seras Reine
Nous saurons peut-être aussi
Qu'est venu le temps de nous quitter
Au tam-tam de nos coeurs
Ton Chemin à Tes yeux

Le monde comme écrin

Nous seront ainsi nombreux
Etres sans autre importance
Que d'aimer le Monde
Un poil plus haut que soi

Si tu veux

sLv

4 commentaires:

Edouard a dit…

Canon ce texte.
Et c'est pas de l'ironie.
Oui, tu peux prendre (en citant l'auteur bien sûr :-)
Mon adresse e-mail est la suivante:
edouard2bouillon@hotmail.com

Derviche typo matamore II a dit…

Oui je te citerai, je le fais toujours sauf rare oubli. En espérant que là c'en était, sur ton égo.

Derviche typo matamore II a dit…

Tu as du chemin à faire, moi je te le dis :)))

Pixel bleu a dit…

Je te sais mieux que toi. Ca te fait pas réfléchir ? Manques-tu de discernement à ce point ? Tes désirs cachent des choses bien plus belles. Je ne te retournerai pas la peau, sLv. Le renoncement éclairé donne choix et liberté. Ce n'est pas un vain chemin.

Qui je suis ?

Ma photo
D'où je viens..... D'où je tiens :))) http://wizzz.telerama.fr/pixels Si vous imprimez d'ici, merci de penser aux sdfs, ces hommes au ciel pour tout toit. On va dire que c'est pour eux que je fais tout ça :))) En rang par trois je vous prie, bien gentillement. J'veux voir qu'une tête :))) Pas là, pas là, là