8.9.06

La matière des mots



L'encre coule doucement
Sur le velours du papier
Tu parles ! J'en ai plein les doigts ! :)))
Ca, je le barre. J'ai été distrait.
Ben tiens, téléphone maintenant. C'est dur la vie d'artiste.
Quelque chose se pose, fluide, glissant,
Ligne souple aux allers retour Dansant.
A mes côtés, la table offre son paysage de bois
Parmi un livre, quelques papiers, un fil de fer, un pied photo, une calculatrice, un téléphone cellulaire : le "bien nommé", un cendrier, une pince à bec fin...
il trône une tasse de café.
Slurp.

S'installe vite une étrange consistance de silence,
de l'espace, du temps.
C'est comme un accord qui se cherche, s'oublie, s'envole, toujours se repose, là, dans la blanche écume du papier, quand d'une main sûre,
j'en souligne le titre.

Dire qu'il va falloir que je recopipille ces pattes de mouche où les fautes
Se pardonnent par renforcements, ratures, rajouts et flèches diverses.

J'allume l'ordinateur.
Je vais "gagner" du temps.
Le ventilateur s'insinue gentillement
Plus tard il ronflera mais je n'y ferai plus attention
Greffé aux perceptions sciées
Les formes et les couleurs que mon oeil tout à l'heure encore
Voyait en alliance subtile et douce,
s'overdosent de lumière.
La fenêtre du 17 pouce vient de jeter mon univers tangible dans l'ombre
Pour un autre
Voyage au temps bouleversé et sans repère
Un temps aux allers retour actifs et nonchalants
Clac à tac
tac tac et
tic
tac tac
Mes mots s'allongent jusqu'au bout de la case et reviennent automatiques en ligne d'arrivée départ. Mes fautes disparaissent. J'empoigne des paragraphes entiers que je repose là, architecte tectonique d'espaces asservis.
Chaque hasard, chaque brouillon, chaque étape a l'apparence d'un définitif
immuable et volontaire.


Sans passé


Un ailleurs
Un ici
Court
Brutal
En tête de feu
Bzzzzzzzzz
Et c'est comme si
Je
Ne
T'avais
Jamais
Aimé
Quand le temps est de dire
Longuement,
Patiemment
à d'Autres

Et Où
Ben,
C'est comme ça

et Toi,
Dis-moi,
Que fais-tu ?

5 commentaires:

valse a dit…

si belle volute...
bisou caféïné

Derviche typo matamore II a dit…

Brrrrr. Ca va m'énerver ! :)))

mandoue a dit…

instant de....

mandoue a dit…

ah et...j'adore l'image...si....particulière....

Derviche typo matamore II a dit…

Ben ça y est, je suis énervé. Des gros mots paravents sans dessin. Rouuuuuuuue! :)))
Bisous quand même :)

Qui je suis ?

Ma photo
D'où je viens..... D'où je tiens :))) http://wizzz.telerama.fr/pixels Si vous imprimez d'ici, merci de penser aux sdfs, ces hommes au ciel pour tout toit. On va dire que c'est pour eux que je fais tout ça :))) En rang par trois je vous prie, bien gentillement. J'veux voir qu'une tête :))) Pas là, pas là, là